Retour à la page d'accueil

Disciplines instrumentales

Accordéon :
à clavier, polyphonique, utilisant des anches libres excitées par un vent variable fourni par le soufflet actionné par le musicien. Professeur : Frédéric Valy 

Alto :
L’alto fait partie de la famille des instruments à cordes frottées. Très proche du violon, il est légèrement plus grand, plus épais et plus grave. L’alto occupe dans l’orchestre une place intermédiaire mais essentielle entre le chant des violons et les basses du violoncelle. Professeur : Jean-François Salies

Basson :
Le basson est un instrument à vent de la famille des bois. Comme pour le hautbois, le son est produit par une anche double pincée entre les lèvres, mais son registre est beaucoup plus grave. Certains thèmes célèbres sont confiés au basson, comme celui du grand-père dans Pierre et le loup ou encore le thème principal de l’apprenti sorcier de Paul Dukas.
Professeur : Maxime Dacosta

Batterie :
L’apparition de la batterie au XXème siècle est directement liée à la naissance du jazz. Elle regroupe la grosse caisse, les toms, la caisse claire et les cymbales dont la fameuse charleston. La batterie est un instrument essentiel à la rythmique de toutes les musiques actuelles. Professeur :  Hervé Robles



Chant (cliquez ici) :

Historiquement, la voix peut être considérée comme « l’instrument de musique le plus ancien ». En effet, cet instrument tout à fait particulier n’a pas eu à être « fabriqué » par l’homme primitif, qui a simplement dû apprendre à s’en servir. Ainsi en chaque individu le potentiel vocal est présent. L’enseignement du chant permet d’éduquer l’élève afin d’identifier son instrument  (« Trouver sa voix ») et de se perfectionner pour un projet d’esthétique musicale spécifique (lyrique, variétés française, pop, jazz, etc…). Professeur : Thierry Lepeltier


Clarinette :
La clarinette est un instrument à vent de la famille des bois. Le son est produit par une anche simple (languette de roseau) montée sur un bec. L’usage de la clarinette se généralise à partir du XVIIIème siècle. Son répertoire, au sein de l’orchestre et comme instrument soliste, est riche et varié. Professeur : Patrick Muller


Contrebasse :
La contrebasse est l’instrument le plus grave de la famille des cordes. Son rôle est aussi important dans le répertoire classique (au sein de l’orchestre symphonique) que dans le répertoire de jazz et de musiques actuelles. La contrebasse se joue soit en frottant les cordes avec l’archet soit en les pinçant avec les doigts (pizzicato). Professeur : Julien Grostin. 

Cor :
Le Cor est un instrument à vent de la famille des cuivres. Il est présent dans l’orchestre symphonique, l’orchestre d’harmonie et dans de nombreux ensembles de musique de chambre. Le Cor, à l’origine, était limité par l’absence de piston ; leur ajout au XIXème siècle a permis de jouer toutes les notes comprises dans son étendue sonore. Professeur : Ludovic Marchioro. 


Cristal Baschet (cliquez ici)
:

 Le cristal Baschet est un instrument de musique contemporaine mis au point en 1952 par les frères Bernard et François Baschet. Il appartient à la famille des structures sonores qui utilisent comme principe acoustique la mise en vibration d’une tige métallique. Toujours fabriqué aujourd’hui par l’atelier Bousquet, le cristal est constitué d’un clavier d’une tessiture maximale (en 2007) de 5 octaves. Les doigts mouillés glissent sur des archets de cristal mettant en vibration des axes métalliques dont le son est collecté puis amplifié acoustiquement par des cônes en fibre de verre et une grande plaque en métal dont la forme fait penser à une flamme. A l’origine, il est utilisé dans le domaine de la musique concrète et trouve peu à peu sa technique et son répertoire, principalement grâce aux cristalistes Jacques Lasry (1952) puis Michel Deneuve qui s’y consacre dès 1977. Dès lors, il s’ouvre à la musique classique, à la musique contemporaine et aux musiques du monde. Professeur : Antoine Mas

Flûte :

Instrument à vent de la famille des bois, la flûte traversière doit son nom à la façon dont on la tient : sur la droite et horizontalement. Pour produire le son, l’instrumentiste dirige un filet d’air sur le biseau de l’embouchure. La flûte traversière est un  des instruments à vent les plus virtuoses ; de nombreux concertos et sonates sont écrits pour elle, de l’époque baroque (concerti de Vivaldi) à l’époque contemporaine (sonate de Dutilleux). Professeur : Isabelle Ferry.


Guitare :

Instrument très ancien dont les origines remontent à la plus haute antiquité (le mot guitare pourrait provenir du mot perse kitar), dont la forme et les dimensions ont évolué au cours des siècles, de la guitare renaissance, puis baroque jusqu’à la guitare classique moderne, créée par Antonio de Torrès, grand luthier espagnol du XIX° siècle, qui reste le standard actuel. Professeur : Pascal Pacaly.


Harpe :
Dans l’Antiquité, il existait deux sortes de harpes : la harpe arquée et la harpe angulaire. La harpe est un instrument plusieurs fois millénaire. Elle est, avec la flûte et certains instruments à percussion, l’un des plus anciens instruments de musique. Elle est née de l’arc dont la corde, tendue et relâchée, vibre et émet un son. D’origine orientale très ancienne, les premiers vestiges datent d’environ 3500 ans avant J-C. La Harpe était un instrument universel : on la célèbre sur tous les continents et toutes les catégories sociales s’expriment à travers son art. En Europe, elle apparaît en Irlande pendant le haut Moyen Âge. Elle a alors pris sa forme moderne : triangulaire, apparemment posée sur la pointe, et dotée de la colonne qui relie la console (où s ‘accrochent les cordes) au bas de la caisse de résonnance. Son usage se répand ensuite sur tout le continent. Le nombre de cordes et la forme variaient en fonction de l’évolution des civilisations, des besoins de la    musique, de la technique de fabrication et de l’exigence d’inépuisables raffinements musicaux. Professeur : Christine Grevin

Hautbois :
Le hautbois est un instrument à vent de la famille des bois. Le son est produit par la vibration d’une anche double constituée de deux fines lamelles de roseau. A l’origine, instrument de plein air au caractère festif et au timbre puissant, le hautbois rejoint les instruments de concert à l’époque baroque. Professeur : Stéphane Pellerin 


Orgue :
L’orgue est un instrument à vent multiforme dont les caractéristiques communes sont de produire les sons à l’aide d’ensembles de tuyaux sonores alimentés par une soufflerie, et accordés suivant une gamme définie. L’orgue est joué le plus souvent à l’aide d’au moins un clavier et le plus souvent d’un pédalier, mais il peut aussi être muni exclusivement d’un système de reproduction (cylindres, cartons, mémoire électronique), ou être joué conjointement par ces deux systèmes. Professeur : Charles Balayer

 

Percussions :
Au XX° siècle, la percussion devient elle-même orchestre. Enrichie de l’infinie diversité d’instruments provenant de culture extra-européennes, elle suscite un répertoire et des formations, telles les percussions de Strasbourg qui seront les interprètes prestigieux de toute une jeune école internationale. Professeurs : Marc Antoine Millon /  Xavier Soubira-Bluhm 


Piano :
Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des instruments à cordes frappées. Le nom de l'instrument provient d'une abréviation de piano-forte, nom de son ancêtre du XVIIIe siècle, lui-même nommé par la possibilité qu'il donnait à celui qui le jouait de nuancer et ainsi de jouer aussi bien piano que forte (de nos jours, on réserve le nom de pianoforte aux instruments anciens, assez différents du piano moderne). Professeurs : Laurent Bourreau, Francine Meyer, Emmanuel Roy, Anne Wyns.

 

Saxophone :

Bien que métallique, le saxophone appartient à la famille des bois ; c’est un instrument récent qui n’apparaît qu’au XIXème siècle. Sa présence dans l’orchestre symphonique est rare mais le saxophone, décliné en plusieurs tailles, donne lieu à de remarquables ensembles de musique de chambre. Il dispose d’un répertoire riche et original essentiellement produit au XXème siècle. Professeur : René Mayery


Trombone :
Comme pour tous les instruments de la famille des cuivres, le son du
trombone est produit par la vibration des lèvres. La coulisse remplace les pistons du tuba
ou de la trompette, et par son allongement permet de passer d’une note à l’autre. Présent dès le moyen âge et pendant la renaissance, cet instrument est ensuite intégré à l’orchestre classique où il apporte sa note de solennité. Professeur : Patrick Ivagnes


Trompette et Cornet :
Instrument à vent de la famille des cuivres, la trompette impose dans l’orchestre sa sonorité brillante et conquérante. Jusqu’au XIXème siècle, elle est dépourvue de piston ce qui limitait son jeu. Le répertoire de la trompette est très vaste ; il couvre toutes les époques et tous les genres d’expressions musicales : classique, jazz, orchestre d’harmonie. Professeur : Frédéric Racine

Tuba :

Le tuba est l'instrument le plus grave de la famille des cuivres, dont la tessiture varie en fonction de la longueur du tube. La sonorité varie en fonction de la géométrie globale, et notamment de la proportion de tube conique ou cylindrique par rapport à la longueur totale.Pour modifier la hauteur des sons, comme sur les autres cuivres, le musicien (tubiste) fait vibrer ses lèvres en agissant sur divers paramètres : tension de l'appareil musculaire facial (zygomatique), quantité et vitesse de l'air expulsé, le tout en coordination avec les différentes combinaisons de doigtés. L'utilisation des 3, 4, 5, voire 6 pistons ou des systèmes rotatifs à palettes (de 3 à 6) permet de modifier la longueur du tube.
La tessiture dépend des possibilités de chaque tubiste. Professeur : Patrick Ivagnes

Violon :
Comme le violoncelle et l’alto, le violon est un instrument dont les cordes sont frottées par un archet ; c’est l’instrument le plus petit et le plus aigu de cette famille. Le violon utilise de très nombreuses techniques de jeu permettant d’obtenir une large palette sonore et une grande puissance expressive. Le violon est probablement l’instrument le plus emblématique de la musique occidentale : il constitue le matériau essentiel de l’orchestre et bénéficie du plus large répertoire qui soit, comme soliste et à travers de multiples formations de musique de chambre. Professeurs : Rémy Laurin,  Jan Alexandre Picarda, Christel Peyre, Pascal Wyns    
       

Violoncelle :
Instrument à cordes frottées qui possède la plus grande tessiture dans cette famille, ce qui le rapproche de la voix humaine. Le répertoire est vaste, depuis son invention au XVIème siècle jusqu’aux compositeurs contemporains. Professeurs : Claire Beatrix,  Ariane Louys

  • Classe de Batterie

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0001.jpg

    Image
  • Classe de Cor

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0002.jpg

    Image
  • Classe de Tuba

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0003.jpg

    Image
  • Classe de Guitare

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0004.jpg

    Image
  • Classe de Trompette

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0005.jpg

    Image
  • Classe de Piano

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0006.jpg

    Image
  • Classe de Piano

    ./Galleries//1349764299/1349764299-0007.jpg

    Image

Plan du site